Entretien d’embauche, savoir conclure, les 5 dernières minutes

Lors d’un entretien d’embauche, la première impression est importante.

Mais la dernière impression l’est également.

Les 5 dernières minutes sont décisives et peuvent être éliminatoires si vous vous y prenez mal.

 

C’est pourquoi vous devez donner le meilleur de vous-même et cela jusqu’à la fin.

 

Voici une structure que vous pouvez suivre pour maximiser vos chances de laisser une bonne impression de fin et marquer l’esprit du recruteur.

Ainsi, il se souviendra de vous, et cela même s’il reçoit de nombreux candidats :

 

  • Reformulez ce que vous avez compris du poste et pourquoi vous êtes le candidat idéal au poste (en quelques mots).

 

  • Dites quelques choses du genre : « En tout, merci beaucoup pour cet entretien. Sachez que ce poste m’intéresse énormément. En tout cas, je suis très motivé ».

 

Dites le avec confiance, assurance et puissance. Ne faites pas le timide à ce moment là.

Montrez au recruteur qu’il pourra compter sur vous, en vous embauchant. Que vous ne serez pas « un boulet » à l’entreprise mais au contraire quelqu’un de moteur.

Cela passe par ce que vous dites mais aussi comment vous le dites : votre intonation de voix, votre force de conviction et votre assurance.

 

Ces mots que vous prononcez doivent venir du cœur.

 

  • En partant, remerciez chaleureusement (sans trop en faire) le recruteur et dites quelque chose du genre : « Merci beaucoup. J’espère que nous aurons le plaisir de travailler ensemble ».

 

Voyez la subtilité.

Vous ne dites pas « J’espère que vous me choisirez »  qui donne l’impression que vous êtes en position de demandeur.

Mais vous dites « J’espère que nous aurons le plaisir de travailler ensemble »  qui équilibre la relation. Cela montre que l’entreprise vous apporte des choses. Que vous avez aussi de la valeur et que vous leur apporterez des choses également.

 

Vous ne dites pas non plus « j’espère que j’aurais le plaisir de travailler pour vous » qui déséquilibre la relation mais :

« J’espère que nous travaillerons ensemble » qui équilibre le rapport de force.

 

Tout est dans votre façon de communiquer et de dire les choses.

 

  • Au moment de serrer la main et de dire au revoir, comme au début de l’entretien, votre poignée de main doit être ferme sans être non plus écrasante et vous devez regarder votre interlocuteur dans les yeux.

 

Votre regard ne doit pas être agressif mais franc, calme et confiant.